LE PLANNING

Arrivée sur le marché du biofioul F30

La mise sur le marché du biofioul F30, contenant 30% d’Emag priorisant le colza, était prévue pour 2024. Mais les acteurs de la chaîne du biofioul ont dû l’anticiper. En effet, un décret gouvernemental interdit l’installation de nouvelles chaudières consommant des combustibles dont les émissions de gaz à effet de serre sont supérieures ou égales à 300gCO2e/kWh PCI, dans tous les bâtiments. Ce décret, paru au Journal Officiel le 6 janvier, est entré en vigueur le 1er juillet 2022.

Le F30 respecte ce plafond d’émissions de CO2 fixé. Il peut donc alimenter les chaudières biocompatibles neuves, lesquelles doivent désormais fonctionner exclusivement avec du F30.

Néanmoins, la mise sur le marché du F30, qui aurait dû intervenir à l’été 2022, a été retardée, dans l’attente de l’arrêté ministériel autorisant le biofioul F30 à être commercialisé. Cet arrêté a été publié au Journal Officiel le 2 octobre 2022 (voir). La distribution du F30 doit désormais s’organiser. Le nouveau biocombustible liquide sera disponible progressivement sur l’ensemble du territoire national au cours de l’automne 2022.

Les essais techniques concernant le biofioul F30 qui se sont déroulés, en laboratoire et in situ pendant plusieurs mois, ont permis de valider les éléments suivants :

la stabilité au stockage

la tenue au froid

la compatibilité des matériels

la combustibilité

Les tests ont été réalisés par OWI (Allemagne) pour les essais en laboratoire et le Cetiat (France) pour les essais en service.

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a entraîné des retards importants dans la réalisation des essais techniques. En conséquence, tout le processus a été retardé et les résultats de ces tests n’ont finalement été connus que début 2022.

Malgré ces retards, le produit biofioul F30 est désormais en cours de déploiement progressif sur l’ensemble du territoire hexagonal.