LES MATÉRIELS

La compatibilité des chaudières installées en question

Les chaudières actuellement en service sont conçues pour utiliser du fioul domestique dont les spécifications techniques prévoient un taux d’incorporation maximum de 7% d’ester méthylique d’acide gras. Un travail de normalisation est en cours pour étendre l’incorporation à 10% (F10).

D’après les résultats des tests réalisés dans la région Rhône-Alpes, les chaudières installées devraient pouvoir accepter du biofioul F10 qui contient jusqu’à 10% d’ester méthylique de colza.

Concernant le F30, il sera nécessaire, pour les chaudières actuellement en service, d’effectuer un changement de brûleur; une adaptation suffisante pour la plupart des chaudières actuellement en fonctionnement. Les résultats des tests techniques sur la compatibilité des chaudières devraient être connus d’ici la fin du premier trimestre 2022.